Témoignage de Peter Abmayr, maraîcher Bio à Aïgua, Uruguay

Partager sur facebook
Partager sur email

Partager cet article

Samedi dernier, j’ai reçu et assemblé mon semoir. Et dès lundi, je l’ai mis en route, car mon quinoa était prêt à semer depuis une semaine.

J’avais dit à des amis que j’avais acheté une nouvelle Porsche, aujourd’hui je réalise que j’avais tort : j’ai acheté une Ferrari ! Même couleur, et presque aussi rapide !

Je travaille avec des chevaux et cette année j’ai commencé un nouveau système de culture sur buttes, me permettant de passer ensuite plus facilement entre les rangs avec un cheval et un cultivateur. Plus tard, je repasse avec ma butteuse et je recouvre les mauvaises herbes, économisant ainsi tout travail manuel.

Mon semoir marche encore mieux que je ne l’imaginais. Et à ma grande surprise il distribue vraiment les graines de quinoa une par une, et pas ou à la fois, bien que les graines soient très petites.

Je suis vraiment content parce que mes deux autres semoirs n’auraient jamais pu faire ce travail dans ces conditions vraiment difficiles (il reste beaucoup de débris de maïs de l’an passé et nombreuses mottes). Tout le travail, incluant le travail avec les chevaux et le semis, m’a pris environ 6 heures pour 3.000 m2, aller et retour inclus.

Je suis impatient de faire de même pour toutes mes futures cultures, car je n’aurai pas besoin d’aide extérieure, et je pourrai le faire mieux et plus rapidement. D’une façon générale, le concept de ce semoir est spectaculaire, et je vous en félicite. Il vaut bien son prix !

Encore merci pour votre aide pour la vente et l’expédition en Uruguay,

Sincèrement,

Peter

Inscription à notre Newsletter

Recevez les mises à jour sur nos actualités, promotions et articles utiles