La gestion des rotations

Partager sur facebook
Partager sur email

Partager cet article

Pour la gestion des rotations, deux critères principaux sont à prendre en compte : la date de libération de la surface sous abris et les familles des légumes présents. Les légumes en place sous abris l’été sont principalement des légumes de la famille des solanacées ou cucurbitacées. En hiver et au printemps on retrouve une gamme plus variée (brassicacées, liliacées, fabacées, chénopodiacées, astéracées). L’idéal serait d’avoir 4 ans entre deux cultures identiques au même endroit dans l’abri. Pour caler les rotations et éviter un retour trop rapide d’une même culture au même endroit, il est possible de réfléchir à la rotation des légumes d’été et à celle des légumes d’hiver séparément dans un premier temps. Il faut ensuite s’assurer que les abris sont disponibles au moment des mises en culture prévues. La mise en place d’engrais verts permet de couper le cycle de certains ravageurs ou maladies présents dans les sols en raison de l’intensivité des rotations sous abris. L’effet décompactant de certaines espèces est intéressant en raison de l’intensivité du passage d’outils et du piétinement dans les allées. Le créneau le plus long pour permettre à l’engrais vert de se développer correctement et d’être détruit dans les temps est la période comprise entre la récolte des légumes primeurs en mai/juin et la mise en place des légumes d’automne/hiver. La durée de végétation est plus courte qu’en plein champ, compter 2 à 3 mois maximum. Prévoir tout de même 3 semaines entre la destruction de l’engrais vert et la mise en place de la culture suivante afin de permettre à la matière organique de se décomposer correctement Sorgho fourrager, sarrasin et moutarde brune sont des espèces ayant une croissance rapide pouvant s’adapter à ce type de créneau.

POINTS CLÉS DE LA PLANIFICATION SOUS ABRIS

Concrètement, la planification des rotations sous abris peut se faire en plusieurs étapes.

  • Tout d’abord déterminer les volumes à commercialiser pour chaque légume.
  • Une fois ces volumes déterminés, choisir les périodes de commercialisation des légumes et les surfaces à mettre en place pour chacun d’entre eux. Ces périodes de commercialisation vont définir les dates de mise en culture et donc la durée d’occupation des abris pour chaque légume.
  • La dernière étape consiste à s’assurer que la somme des surfaces occupées par les légumes à un moment donné ne dépasse pas la surface totale de l’abri.

La mise en place d’un planning de cultures et de rotations pendant l’hiver permet d’aborder le printemps et la nouvelle saison avec une vision globale de ce qui va être mis en place pendant l’année. Il est important afin de connaitre et anticiper l’occupation des abris tout au long de l’année.

Inscription à notre Newsletter

Recevez les mises à jour sur nos actualités, promotions et articles utiles