Bio Or Not To Bio?

Partager sur facebook
Partager sur email

Partager cet article

Le boom du bio en France se confirme… et ce n’est qu’un début !

Producteurs, transformateurs, distributeurs…, tous les maillons de la chaîne se sont mis au bio. “A toutes les étapes, les filières affichent des records”, se félicite Philippe Henry, nouveau président de l’Agence bio

Des exploitations agricoles toujours plus nombreuses

C’est du côté des producteurs agriculteurs que la transformation est la plus marquante. En 2018, plus de 5000 exploitations se sont débarrassées des engrais de synthèse et ont opté pour des méthodes plus naturelles. Une croissance de 13% en 1 an. Cette progression s’est faite notamment grâce à la conversion des grandes cultures. “Une nouveauté alors que jusqu’alors ces productions étaient réfractaires à la culture bio”, explique Philippe Henry. Cette petite révolution est d’autant plus importante que la France affiche un balance commerciale déficitaire dans ce secteur.

Au total, on compte donc désormais 41 676 fermes bio en France, soit 10% des exploitations du territoire. “Cela représente une surface de 2 millions d’hectares, en augmentation de 7,5%” précise Philippe Henry. Un chiffre qui fait de la France le troisième pays producteur de bio en Europe derrière l’Italie et l’Espagne.

Inscription à notre Newsletter

Recevez les mises à jour sur nos actualités, promotions et articles utiles